« De la colle silicone aux travestis... | Accueil | Tout le monde est inventeur. Quelques conseils concrets pour tous et en plusieurs notes qui vont suivre dans les semaines suivantes : »

Commentaires

Steph

Je crois que la mémoire des vrais amis reste toujours vivante en nous. Je suis sûr aussi qu'au travers de toi son savoir restera et qu'il brillera de plus en plus tel que tu le dis.
Trés émouvante cette note merci à toi.

Regina

C'est une des plus belles notes que j'ai jamais lues. "Poursuivre ses rêves au prix de tout sacrifice"... certes, mais avec le temps, nos envies, nos perceptions, notre personnalité changent, et c'est à nos rêves d'être suffisamment flexibles afin que leur réalisation soit une réalisation de soi. Merci encore pour ce beau texte.

juliecoquine

Vive la poesie et le romantisme !!!

moonlight

Très belle note en effet, et très personnelle, je l’ai relue plusieurs fois avant de décider d’y répondre, de façon très personnelle aussi…

Pour ma part, il m’est arrivé plusieurs fois de douter, de moi, de ma vie, de mes choix, de mon entourage, du monde, de tout…et d’ailleurs c’est quelque chose qui me caractérise vraiment, une éternelle et continue remise en question…mais si j’ai pu surmonter cette avalanche de doutes jusque là, c’est parce que j’y crois. Je crois en mes capacités, en ma bonne étoile, à la force de mon sourire, à l’effet de ce sourire sur les autres... Je crois en ma façon de faire et m’organiser, je crois en la validité de mes actions, en leur apport pour mon accomplissement personnel, et leurs retombées à long terme aussi bien pour moi que pour mes futurs enfants.

Des fois, pour me convaincre, je me dis que pour faire face à toutes les difficultés de la vie, il ne m’est pas permis de douter. Le doute affaiblit et tue la motivation. Je n’ai pas envie, pas besoin de douter... Même si cela signifie foncer tête baissée, les yeux fermés. Dans pareil cas, j’ai besoin d’un petit coup de pouce de ceux que j’aime...et je n’ai pas de honte de le dire!

Est-ce cela poursuivre ses rêves ? ce mélange de doutes et de certitudes, je ne sais pas, mais c’est ma façon à moi de continuer à vivre et à espérer des jours toujours meilleurs…jusque là, par chance peut être, je n’ai pas été trop déçue. Mais je ne généralise pas. A chacun de trouver, à sa manière, sa bonne étoile!

Bonne journée.

moonlight

En me relisant (3h après) je me suis trouvée très prétentieuse...je file me cacher! loin, très loin :)

Alexandre

Steph : Merci, c'est vrai que je pense assez souvent à lui et ma mère me disait aujourd'hui qu'elle a toujours beaucoup de peine à son sujet... Je lui ai dit qu'il ne faut pas et je crois que ce qu'il faut est plutôt de sauver son invention et immortaliser son nom. J'ai jusqu'à mars 2007 pour m'activer sur ses brevets avec ses nombreux amis...

Regina : Bah oui je sais je ne t'appelle jamais par ton prénom en dehors du blog ! ;-) Inutile de te dire que tes commentaires aussi... me font craquer... ;-) oui, 5 ans, 2 mois et 5 jours que tu me supportes...

Moonlight : Non pas prétentieuse du tout, je te remercie au contraire d’avoir consacré du temps à écrire ton commentaire personnel sur mon blog. Je te connais un peu par ailleurs et te trouvant très brillante, je pense que tu as bien fait d'écrire franchement sans fausse modestie.

bcorse

c'est bien de construire , d'arriver et d'atteindre ses objectifs et d'aller au bout de ses rêves
je pense que cela fonctionne bien si la pyramide se construit à plusieurs.l'objectif atteint est pls grand gagne ainsi une autre dimension

Yannick

Faudra que tu penses à m'expliquer exactement le fonctionement de cette invention. je n'ai pas trop compris... D'ailleurs tout le monde me dit: Mais j'y comprend rien à ce que racontes ton ami Alexandre avec sa pyramide! ;)

Alexandre

Oui Yannick mes métaphores doivent être incompréhensibles puisque la pyramide est prise pour le parcours d'une vie, alors que la pyramide décrite est une opinion résultat d'une réflexion... À relire peut-être ;-)
L'invention de Bahram en question est vraiment extraordinaire ; il s'agit de plusieurs inventions en fait. L'idée globale est évidemment un puzzle 3D d'oeuvres célèbres. Imagine tu casses en 30 morceaux une statue. La recoller serait un puzzle à reconstruire, mais au lieu de coller, Bahram avait prévu que des faces se correspondant doivent être aimantées et de pôles opposés pour s'attirer et du coup, les œuvres les plus célèbres qui contrairement à la pyramide ne tiendraient pas debout en morceaux, seraient démontables-remontables en "Puzzle 3D". Il avait en plus prévu beaucoup d'outils pédagogiques sous forme de "pistes à suivre" ou langage de non voyant... J'avais manipulé quelques unes de ces statues et on ne s'en lassait pas ;-)
Sa 2e invention servant cette première était une technique de coulée d'alliages justement pour rendre des endroits particuliers magnétiques et ça lui avait valu la médaille d'argent du Salon International de Genève en 1998. Il avait choisi des œuvres particuliers et les couleurs etc étaient toujours très belles et on avait envie même de poser le "jouet" sur son bureau parce que l'état de surface des alliages leur donnent l'aspect des pierres anciennes... Ça développe chez les enfants et adultes la vue dans l'espace et une dextérité manuelle ; mieux que les Playstation et Nintendo... Et ça développe une curiosité pour l'Histoire et la culture chez l'enfant.

Yannick

Ah d'accord, c'est plus explicite comme ça... ;)
C'est vrai que l'idée est intéressante et aurait le mérite d'être exploitée...

tres bien ( comme quoi il vaut tjrs mieux faire des notes sur ce qu'on connait et maitrise )

Alexandre

Merci Yannou ;-)

Merci à l'inconnu ;-) qui n'ose pas mettre son nom...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.